AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Noamie Thomas
Co Admin et pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 27
Localisation : Pourquoi tu vas pas voir dehors si j'y suis ? :p
Rang : Pensionnaire
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Dim 8 Avr - 16:23

[Joyeuse Pâques en passant ! XD]

Le ciel était bien éclairé cette journée là. Le soleil semblait être en pleine forme puisqu'il brillait encore plus que d'habitude. Son doux rayonnement venait réchauffer les gens d'une douce caresse. C'était vraiment très agréable surtout que l'air était frais, emplissant nos poumons. On pouvait également entendre les petits oiseaux du printemps chanter leur retour de l'été, dehors. C'était une journée à ne pas manquer. Une journée à ne pas rester enfermé...
... Ce qui était malheureusement le cas de Noamie Thomas. Partie du fin fond de la Californie pour se rendre au Japon, la jeune fille c'était ennuyée à mourir dans l'avion ainsi que dans les voitures. Heureusement qu'elle avait des ressources... Lorsqu'ils étaient finalement arrivés au Japon, son "page" et elle, elle avait dit à son chauffeur de leur limousine qu'elle avait la permission de jeter un coup d'oeil dans ce pays avant d'atteindre la destination. Celui-ci voulait refusé mais la jeune fille l'avait menacer de le congédier et qu'il avait bien d'autre chauffeur qui voudrait prendre sa place. Ahah. C'était tout faux mais si la technique marchait.. Autant en profité pour pouvoir se dégourdir les jambes.

Donc, comme je le disais, Noamie avait profité du désarroi de son chauffeur pour aller prendre l'air. Le Japon, c'était beau. Très beau même. Elle aimait bien ce pays... et en profita pour acheter deux ou trois truc: Un éventail rouge et noir, un kimono de soie aux couleur pâle ainsi qu'un petit lapin peluche jaune -porte clé- (elle n'avait pas pu s'en empêcher, il était trop mignon). Bref, ce n’était pas grand chose mais elle n'aimait pas dépenser pour rien, surtout si c'était juste pour le plaisir. Elle achetait, mais lorsqu'elle était dans le besoin... bon, c'est vrai que parfois elle magasinait comme ça pour des fringues mais rarement... (Façon de parler). Une fois qu'elle fut de nouveau assise sur le siège de sa limousine blanche, elle eut déjà un soupir d'ennuie. Mais pourquoi a-t-il fallu que ce maudit pensionnat soit à l'autre bout du monde ? Elle aimait bien le Japon mais quand même... et pourquoi avait-il fallu qu'elle reprenne la limousine ? Elle aurait pu terminer le voyage en avion ou en hélicoptère ! Cela aurait été moins long.. et plus amusant.

Mettant sa musique a fond dans ses écouteurs, elle regardait le paysage défilé devant ses yeux, malgré les vitres teintés -ce qui n'était pas des plus agréable-. Elle essayait de repensé à tout ce qui c'était passé avant, faire le point de ce qui allait arrivé... Et même, elle vint à se demander pourquoi elle était là présentement. Qu'est-ce qu'elle avait pu faire pour être séparé des derniers souvenirs qu'elle avait de son frangin. Ses pensées furent vite couper lorsque le chauffeur lui dit qu’ils arriveraient bientôt, et qu'elle devrait songer à mettre son uniforme. Avec une moue dédaigneuse, elle ouvrit la boite qui contenait les vêtements de l'école. C'était... rose. Un peu trop même. Le model n'était pas le plus moche... mais elle aurait préféré s'habiller librement. En faite, c'est ce qu'elle allait faire. De toute façon, c'était sa première journée alors pas question de respecter les règlements maintenant.

Donc, elle resta habillée comme elle était : une paire de jean grise taille basse et assez moulante (avec un petit trou au genou XD) re tenu par une ceinture à carreaux noirs et blancs, un débardeur banal orangé avec une simple veste à capuchon, toute blanche et un peu moulante également... et naturellement, ses inséparables converse mauve. Elle portait aussi un collier avec des billes rouges. Porter un uniforme ? Pas tout de suite en tout cas. Elle sentit la voiture s'arrêter, l'excitation et l'ennuie monter en elle. Étrangement, elle voulait et ne voulait pas entré dans cet établissement. On dirait que quelque chose la retenait. Mais bon, pour le moment, ce n’était pas la mer à boire, elle allait survivre. Suffisait juste qu'elle se débrouille, comme elle l'avait toujours fait. Elle ouvrit la porte de la limousine et saisit ses valises : une grosse valise noire ainsi qu'une plus petite et un sac à dos kaki, très banal, ayant des macarons un peu partout. Le portier porta sa grosse valise jusqu'à l'intérieur, lui dit au revoir et la laissa la, toute seule dans le hall.

Noamie roula des yeux, un peu -beaucoup- découragée. Et comment elle allait faire elle, pour tout transporter jusqu'à sa chambre ? Et où était située sa chambre en plus ? Quel beau début. La jeune fille mis son sac sur son épaule et déposa la petite valise sur la grosse. Ouais, ça allait être quelque chose, ces prochains jours ici. Posant une main sur sa hanche, elle explora le hall de ses yeux, essayant de trouver un moyen pour pouvoir transporter tout ça.. non mais pourquoi sa mère avait-elle insister pour qu'elle emporte toutes ces choses ? Elle se mordilla un peu la lèvre inférieur et finit passa une main dans sa jolie chevelure dégradés et noir comme l'encre, répendant sa douce odeur de lavande dans le hall. Quel beau début...

[Désoliiie, mon post = pas très bon >< XD]

_________________

»XA MXIXS U P P O S E DXT OXB EXH A P P Y ?
WITHXALLXIXEVERX WANTED,XITXCOMESXWITHXAXPRICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone-center.niceboard.com/index.htm
Nathaniel Nightwish
Hôte
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 29
Localisation : Trouvez moi pour le savoir...
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Lun 9 Avr - 0:41

Nathaniel après une longue journée de dur labeur avait décidé de prendre une pause bien méritée. Il avait dû supporter les interminables lectures de ses professeurs sur sa tenue vestimentaire et son comportement - quand comprendraient-ils enfin qu'ils n'avait pas l'intention de changer ? Il ne l'avait pas fait pour ses parents, il ne le ferait certainement pas pour une bande d'adultes endimanchés. Enfin bref, donc en plus des cours interminables et rasoirs, des leçons de savoir-vivre et autres, il avait encore dû satisfaire ses clientes. Bah oui, le jeune ado rebelle était devenu un hôte peu après son arrivée dans cette école ô combien respectable. Il se demandait si les parents avaient la moindre idée de ce que leurs filles faisaient réellement dans ce pensionnat. Enfin, lui n'allait pas se plaindre puisque cela lui donnait l'occasion de s'amuser un peu. Enfin, il devait quand même avoué que certaines étaient plus que collantes et aujourd'hui ça avait été le cas. Sa dernière cliente était du genre à ne pas comprendre un refus, et cela lui avait rapidement tapé sur les nerfs. Il avait réussi à rester poli mais on ne pouvait pas dire qu'il avait été des plus aimables à la fin du rendez-vous. Curieusement c'est son côté grognon qui attirait et bien qu'il ne comprenne pas vraiment, il n'allait pas s'en plaindre.

Ainsi après avoir raccompagné la jeune fille - Oh vous êtes certain de ne pas vouloir rester ? Oui, oui certain. A bientôt princesse. - Il était allé se détendre en ville. Bien sûr il savait qu'il n'était pas censé se ballader en ville à son gré, mais comme il disait toujours les réglements n'étaient là que pour être transgréssés. En tout cas lui n'en voyait pas d'autre utilisation. Il avait donc été se changer rapidement - pas question de se ballader en ville en uniforme, aussi modifié soit-il - il avait enfilé un jean, un T-sirt, une veste et une bonne paire de tennis, avant de faire le mur. Enfin façon de parler, il n'était pas vraiment passé par le mur puisque la grille était ouverte en permanence et sans surveillance. A croire que les responsables leur faisait suffisament confiance pour qu'ils n'enfreigrent pas les règles...Et bien dans son cas, ils avaient pariés sur le mauvais cheval. Nathaniel s'était donc offert une ballade en ville, loin des conventions et touti quanti. Il avait pris son temps et avait même trouvé une bande de jeunes pour faire une partie de basket avec lui. Puis il s'était rendu dans un magasin de sport faire l'achat de la dernière paire de basket qu'il avait repéré dans un magazine. Tout ça pour dire que notre ado grognon était sur son petit nuage, à son retour au pensionnat.

Sa nouvelle acquisition bien rangée dans sa boite, sui elle même se trouvait dans un plastique, l'ado passa les grilles de l'école. Il croisa une limousine sans y préter la moindre attention. Après tout ce genre de véhicule n'étaient pas rare dans le coin, et passaient les grilles plusieurs fois par jour. Lui, n'était pas venu en limousine à son arrivée à l'école. Il avait menacé de crever les pneus de la voiture si on le forçait à monter dans le véhicule et son père, prêt à tout pour se débarrasser de lui avait accepté de prendre une voiture plus simple. Enfin plus simple pour lui, parce que Nathaniel ne considérait pas une rolls avec chauffeur comme l'apanage de la simplicité. Enfin, il avait échappé à la limousine. Bref, Nathaniel passa à coté de la limousine qui l'ignora et entra dans l'école. C'était aussi simple que de rentrer dans un moulin dans le coin.

Il se rendit rapidement compte qu'il n'était pas le seul dans le Hall d'entrée. Une jeune fille était elle aussi présente et à en juger par l'énorme valise qui l'accompagnait et ses vêtements elle devait être nouvelle. Elle ne portait pas l'uniforme règlementaire, ce qui était tellement rare dans les environs. Ils étaient peu nombreux dans cette école à oser se passer de cet uniforme ô combien saillant - pas d'ironie XD -. Nathaniel se trouvait de dos et vit la jeune fille poser une main sur sa hanche puis passer l'autre dans ses cheveux, tout en regardant autour d'elle. Nat' comprit bien vite le problème. Il n'y avait personne pour acceuillir la nouvelle élève. Vraiment avec le prix que les parents mettaient dans cette école on pourrait penser que le directeur aurait engager un portier ou quelque chose dans le genre.

Enfin puisqu'il était de très bonne humeur Nathaniel se dit qu'il pouvait se rendre utile et montrer les lieux à la nouvelle. Parce que si elle attendait un responsable elle pouvait attendre longtemps. Par une loi de la nature qu'il avait compris c'était toujours quand on avait besoin d'un responsable qu'ils ne se montraient pas. Il s'approcha donc de la jeune fille et passant à coté d'elle se posta face à elle.

" Bonjour Miss. Vous devez être nouvelle au pensionnat ? Je m'appelle Nathaniel et vous ? "

Bah oui comme on l'a dit Nat' était de très bonne humeur et sa façon de s'adresser aux autres s'en ressentait grandement. Il attendit que la jeune fille se présente et regarda autour de lui. Moui s'ils restaient là ils pouvaient toujours attendre le dégel avant qu'un responsable ne pointe le bout de son nez. Enfin ce n'était pas plus mal non plus, vu sa tenue. Il avait l'habitude des punitions mais il ne tenait pas à prendre le risque de e faire confisquer sa nouvelle paire de chaussure. Alors puisqu'il se dirigerait de toute façon vers sa chambre pourquoi ne pas montrer le chemins à la nouvelle. Il aurait fait sa bonne action de la journée. Il présenta donc son idée à la jeune fille.

" Vous savez si vous attendez qu'un responsable se pointe vous avez toujours le temps. Ils ont un don pour sentir qu'on a besoin d'eux et ne pas se montrer. Si vous voulez je vous montre votre chambre ? "

Ce n'était pas bien difficile de trouver la chambre de la demoiselle puisque les pensionnaires avait chacun leur chambre. Il suffisait tout simplement de s'installer dans la chambre libre de son choix. Pas très compliqué comme système.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noamie Thomas
Co Admin et pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 27
Localisation : Pourquoi tu vas pas voir dehors si j'y suis ? :p
Rang : Pensionnaire
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Lun 9 Avr - 1:27

Non mais sans blague. Avoir su qu'elle serait entrain de poiroter dans le hall de son nouvel établissement toute seule sans avoir reçu le moindre renseignement ? Fallait vraiment être débile. Est-ce que toutes les nouvelles personnes étaient aussi perdue qu'elle ou bien était-ce sa faute parce qu'elle n'avait pas demandé à ses parents s'ils avaient des documents concernant l'endroit ?... Naaa, ça ne pouvait pas être ça. Ça devait sûrement être parce qu'ils n'étaient pas assez qualifiés pour le faire, ici. Finalement, elle aurait du prendre beaucoup, beaucoup plus son temps au centre-ville, au moins là elle aurait été sûre de pouvoir arrivée -enfin, peut être- en même temps que quelqu'un d'autre. Pas que partir en exploration dans un bâtiment inconnu ne lui plaisait pas, mais c'était l'idée d'avoir des mauvaises surprises qui étaient... dérangeante. Et avec toute les fois qu'elle avait eu ce genre de mauvaises surprises, l'idée ne lui tentait pas plus que ça... Et pourquoi ce maudit chauffeur était-il partit sans l'aider au moins à trouver cette foutue chambre ? Noamie eut un soupire, une fois de plus. Décidément, la journée s'annonçait assez mal.

Ne sachant pas trop où allé -du moins pour le moment- elle prit son blackberries tenta de rejoindre ses "gentils" parents pour leur demander s'ils n'avaient pas oubliés de lui dire ou remettre quoi que se soit avant son départ. Le téléphone sonna une fois... deux fois... trois fois... Elle se mordilla la lèvre en murmurant : ah répondez.. Mais sans succès. Maintenant qu'ils étaient débarrassés de leurs enfants, il semblerait qu'ils aient décidés de faire autre chose de leurs occupations. Pour une fois, Noamie maudit ses géniteurs de ne pas être là quand elle en a besoin. Elle laissa un message à sa mère et écrivit un message texte à son père pour lui demander d'envoyer quelques petites choses qu'elle n'avait pas emporter -sans doute pour être sûre qu'elle n'y retournait pas- parce que là, si sa valise avait été encore plus énorme, faut croire qu'elle aurait passé pour une véritable superficiel. Encore une chose qui ne lui ressemblait vraiment pas.

Noamie eut envie de s'asseoir contre le mur, mais au cas ou c'était interdit elle se retint. Elle n'avait pas envie d'avoir des avertissements la première journée de son arrivé ici. Elle resta donc debout, aussi gracieuse qu'une vulgaire statue de marbre [==']. La jeune californienne commença à perdre patience. Elle voulu prendre son Ipod mais il était complètement au fond de sa valise, celui de la voiture était dans la voiture justement. Manquerait plus qu'elle se casse la cheville et sa journée serait comblée. Elle laissa tomber son sac à dos sur ses valises et envoya ses cheveux vers l'arrière. Bah dis donc, soit cet établissement était désert et abandonné, soit les gens étaient carrément invisibles. Peut être qu'ils étaient tous morts ? Avec un petit sourire en coin, elle se mit à imaginer tous les scénarios possibles qui auraient pu arrivé dans le coin. Au moins, elle avait quelque chose à faire pour l'instant, même si ce n'était pas des plus matures. Après en avoir imaginer près de cinq, faut croire que c'était assez pour aujourd'hui. Elle posa ses yeux verrons un peu partout. C'était incroyable ! Il n'y avait même pas de secrétaire ou d'une personne qui attend à un petit bureau pour accueillir les autres !

Elle allait se mettre à "grogner" et "pester" contre ses parents lorsqu'elle sentit une présence passée près d'elle, ensuite elle vit cette présence devant elle. Enfin quelqu’un qui allait sans doute pouvoir l’aider ! Car s’il c’était placé devant elle, ce n’était sans doute pas pour le plaisir… malgré qu’il aurait des chances que ça ne soit qu’une personne qui veuille lui demander l’heure ? Elle espérait que non. C'était un jeune homme, sans doute un étudiant ayant environs le même âge qu'elle. Il était plus grand, ça c'état pas vraiment surprenant... assez mignon en plus -en faite, trèèès mignon- et il ne semblait pas porter d'uniforme. Elle sourit à cette pensée. Ah. Peut être qu'elle n'était pas la seule qui n'aimait pas ce mode à suivre pour ressembler aux autres, comme s'il était des robots. Étrangement, elle semblait toujours avoir eu une dent contre les uniformes… et maintenant qu’elle était ici, elle se demandait si elle n’allait pas avoir la peur de sa vie en voyant l’uniforme féminin. Parce que disons… elle ne l’avait pas vraiment regardé lorsqu’elle était chez elle, ni dans la limousine d’ailleurs. Bah tant pis, faudra faire avec… au pire, quelques petites modifications, ça ne ferait pas de mal à personnes, pas vrai ? Elle fronça un sourcil et posa ses yeux clairs sur lui. Ah ? Elle était nouvelle, bah tien donc.

"Ça parait tant que ça ? J'ignorais que j'avais l'air autant déboussolée."Répondit la jeune fille au dénommé Nathaniel.

Nathaniel. C'était un joli prénom. Oui, elle aimait bien. Elle lui fit un petit sourire et lui tendit la main tout en se présentant. Elle ignorait pourquoi il fallait tendre la main lorsqu'on rencontrait une personne, se présenter ce n'était pas pour se toucher mais pour parler. Mais bon, c'était un réflexe de "politesse".

"Noamie. Et ne me vouvoyez pas, s'il vous plait. Ça me donne l'horrible impression d'être vieille."

Ouaip, elle détestait se faire dire : vous. C'était quasiment grinçant pour ses oreilles. Surtout que lorsque les gens vous appelle vous lorsque vous n'avez que six ans et que la première chose que vous dites c'est : Ah ? Je me croyais plus jeune que vous... mouais. Elle écouta le jeune homme lui dire son idée et celle-ci haussa les épaules :

"Au moins je suis prévenue pour le personnel, donc merci pour l'info. Et j'accepte volontiers votre aide, je n'ai plus vraiment envie de rester à rien faire ici. Ce n'est pas que je m'ennuyais... mais c'était très proche de ça."

Elle saisit son sac à dos, le mit sur son épaule -ainsi que la petite valise- et regarda Nathaniel en disant d'une voix plutôt moqueuse :

"Je suppose que vous prendrez la grosse valise ?"

Bah quoi, c'était utile, non ? Et puis, puisqu’il voulait se rendre utile, autant y allé jusqu’au bout…

_________________

»XA MXIXS U P P O S E DXT OXB EXH A P P Y ?
WITHXALLXIXEVERX WANTED,XITXCOMESXWITHXAXPRICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone-center.niceboard.com/index.htm
Nathaniel Nightwish
Hôte
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 29
Localisation : Trouvez moi pour le savoir...
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Lun 9 Avr - 5:19

Nathaniel de bonne humeur grâce à sa petite virée en ville avait décidé de se rendre utile. En rentrant au pensionnat il avait trouvé cette fille seule au millieu du hall et connaissant l'organisation de l'école savait qu'elle risquait d'atendre un moment avant de voir quelqu'un s'occuper d'elle. Avec tout l'argent que leurs parents investissaient dans cette école on aurait pu penser que les élèves auraient droit à un meilleur acceuil. Mais non, apparement plus on était riche plus on était radin. Combien cela pouvait-il donc couter d'engager quelqu'un pour s'occuper des nouveaux arrivants, assurément pas tant que ça ? Et pourtant le directeur préferait investir dans des uniformes de plus en plus laids, plutôt que de se charger de se genre de détails. Nathaniel était certain que si la jeune fille était arrivée avec ses parents ils auraient eu droit à tout un étalage de politesses et de courbettes et touti quanti, comme cela avait été son cas à son arivée. Il avait cru qu'il allait finir par vomir devant tant d'obédiance.

Bref, la nouvelle élève se retrouvait donc seule dans le hall sans personne pour l'aider. Nathaniel lui au moins avait eu droit à une visite guidée des lieux, même s'il s'en serait bien passé. Il aurait cent fois préferait rester chez lui, que venir dans ce pensionnat huppé à l'autre bout du pays. Tout ça parce que son père n'approuvait pas ses fréquentations. C'était vraiment du n'importe quoi. Pensait-il vraiment que les gens d'ici étaient si différents de ceux qu'il fréquentait chez lui. Certes, les élèves du pensionnat n'était pas du genre à trainer dans la rue, faire les 400 coups et autres bêtises, mais leur morale n'en était pas pour autant meilleure. Là où il avait passé son temps les gens étaient francs les une envers les autres. Si quelqu'un ne vous aimait pas, il vous le disez de but en blanc, vous vous bagarriez et puis c'était réglé. Mais ici, non. Il fallait paraître avant d'être. Les gens ne se souciez que des apparences et du qu'en dira-t-on. Bref, tout ce que l'ado détestait. Et les adultes qui chapperonnaient ce formidable pensionnat n'était pas mieux. Une bande de rabat-joie qui n'étaient jamais là quand on avait besoin d'eux. Mais par contre dès qu'il s'agissait d'infliger punitions et lectures interminables, il étaient toujours présent. Et c'est ce genre de personne qu'on voulait qu'il devienne ? Un adulte coincé, soucieux des apparences, rasoir au possible ? Merci bien. Autant ne pas grandir du tout dans ce cas là.

Donc la nouvelle élève se trouvait abandonnée dans le hall, attendant un hypothétique responsable pour l'aider. Pauvre fille, elle risquait d'attendre longtemps. Si Nathaniel n'avait pas été de si charmante humeur il l'aurait sûrement ignoré et aurait vaquait à ses propres occupations. Il n'était pas le portier après tout, malgré ce que le directeur-adjoint pouvait penser. Mais voilà, l'ado d'habitude si grognon était sur son petit nuage grâce à l'acquisition de sa nouvelle paire de basket et se sentiat d'humeur à aider la jeune fille. Et puis comme ça, il aurait fait sa bonne action de la journée. Sans compter aussi que rester dans les environs habillé comme il l'était était une parfaite violation du règlement. La nouvelle serait excusée puisqu'elle venait d''arriver mais lui c'était une autre histoire. Pas qu'il s'en préoccupait réellement mais il n'avait pas très envie de se faire confisquer ses nouvelles chaussures, cela dégenererait vite avec son caractère explosif. Alors autant aider la nouvelle à trouver sa chambre, puisqu'il se rendait de toute façon dans cette direction.

Il se dirigea donc vers la fille et se présenta. Bah oui, quand il était de bonne humeur Nathaniel allait même jusqu'à se présenter. Et puis lorsqu'on donnait son nom, les gens avaient tendance à répondre en donnant le leur. D'habitude il s'en fichait, puiqu'il trouvait toujours un surnom pour les gens. Il appellait rarement une personne par son nom, préferant les qualificatifs qu'il trouvait lui même. Certaines de ses clientes trouvaient cette habitude 'kawai'. Bien sûr c'était parce qu'il ne les appelait jamais par des noms dégradant en public. Se faire appeller princesse ou miss, n'avait rien d'horrible, mais se faire surnommer la chiante ou l'empoissonneuse n'avait rien de glorieux. Pourtant avec son caractère caractère particulier, il s'était déja laissé aller à se montrer peu aimable envers certaines filles. Mais au lieu e le fuir celles-ci le trouvaient encore plus 'mimi tout plein'. C'en était presque affligeant. Il était parfois comparé à un ours grognon, et apparement les filles aimaient les ours grognons. Enfin, il n'allait pas se plaindre tant que cela lui permettait de s'amuser un peu au milieu de tout ça.

La jeune fille se présenta elle aussi. Noamie, puisque c'était son prénom, lui demanda aussi de ne pas la vouvoyer, ce qu'il ferait avec plaisir. Nathaniel n'aimait pas particulièrement vouvoyer les gens, mais les filles étaient souvent plus accrochées aux règles, et comme il n'était pas de mauvaie humeur il avait joué le jeu. Il regarda Naomie et la détailla un peu, histoire de se faire une petite idée sur la personne. La jeune fille n'était pas très grande mais était plutôt jolie avec ses grands yeux marrons et ses cheveux noirs jais. Oui, vraiment mignonne. Et puis pour ne rien gacher sa tenue n'avait rien de celle d'une bonne fille à papa, ce qui changeait pour une fois. Noamie accepta sa proposition de la conduire à sa chambre et lui demanda moqueusement s'il s'occupait de la plus grosse valise, comme s'il n'en était pas vraiment capable. En d'autres circonstances, il aurait très bien pu prendre la mouche, il n'était pas portier après tout et encore moins bagagiste. Mais là, il se contenta de relever ce qui sonnait étrangement comme un défi, avec un sourire.

" Les désirs de ma Dame sont des ordres. " Il fit une petite courbette devant la jeune fille." Et puis pas la peine de me vouvoyer non plus, on doit avoir à peu près le même âge, nan ? Et je n'aime pas trop qu'on me vouvoie, surtout quand on m'appelle par mon nom de famille. J'ai toujours l'impression que c'est à mon père qu'on s'adresse. "

La dernière phrase fut suivi d'un petit pouffement. Il revoyait la scène où il avait dit au directeur que Mr Nightwish c'était son père, mais que s'il insistait vraiment se serait avec joie qu'il lui laisserait sa place. Sa petite répartie lui avait valu une heure de colle, mais ce n'était pas grave. Rien que voir la tête du directeur en avait valu la peine.

Il s'empara de la valise de Naomie et même s'il n'avait pas vraiment de mal à la porter, il se dit que la jeune fille à l'inverse en aurait sûrement eu. Avait-elle emporté toute son armoire ? Il commença à avancer vers les escaliers menant aux chambres.

" Si ma Dame veut bien me suivre. "

Nathaniel était vraiment de bonne humeur pour s'adresser ainsi à la jeune fille. Pour une fois alors qu'il s'exprimait ainsi, il n'y avait aucun sarcasme dans sa voix. Il se tourna vers Noamie, décidant qu'un peu de discussion ne ferait pas de mal.

" Alors Noamie, d'où est-ce que tu viens ? Tu parles très bien mais j'ai l'impresion que tu as un petit accent, non ? Et qu'est-ce qui t'as valu l'honneur d'intégrer les rangs de notre fabuleuse école ? "

Pour une fois que Nathaniel était d'humeur à discuter, il fallait en profiter. Ce n'était pas tout les jours que le jeune homme se mettait à discuter sans commentaires sarcastiques ou autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noamie Thomas
Co Admin et pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 27
Localisation : Pourquoi tu vas pas voir dehors si j'y suis ? :p
Rang : Pensionnaire
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Lun 9 Avr - 6:25

Bon, récapitulons toute la situation. Elle c'était faite mettre dehors dans un sens pour se retrouver au Japon en direction d'un pensionnat ou elle passerait un très long moment -voir sans doute des années ?- et maintenant qu'elle y était, elle était seule dans cet endroit jusqu'à ce qu'un jeune homme à l'allure charmante vienne la "secourir". N'est-ce point amusant comme situation ? Ahah. Elle se demandait si tout était toujours comme ça ici. Si tout allaient mal et que soudain, c'est comme si on venait de vous aspergez avec de l'eau glacé, vous faisant sortir d'un sommeil très profond. Sans doute que oui. Alors dans ce cas, elle allait éclairer plusieurs questions qui la hantaient et cela avec l'aide de quelqu'un ou de personne. En tout cas, une chose était sur : pour une fois, elle allait profitée du fait qu'elle était riche pour faire une plainte à ses parents au sujet du "pas d'accueil" du pensionnat. Enfin, s'ils finissaient par répondre à ses appels...

Bref, tout ce parcours pour finalement se dire qu'elle allait peut être réussir à tirer quelque chose de cette situation plutôt débile dans laquelle elle c'était fourrer. Comme d'habitude, elle ne pouvait pas s'en sortir toute seule. Lorsqu'elle était jeune, la plupart du temps son père était toujours en arrière d'elle pour régler ses problèmes avec ces jolis billets verts, il était prêt à tout pour qu'il ne lui arrive rien... mais en faisant cela, il avait empêcher Noamie d'apprendre à se débrouiller elle-même, enfin jusqu'à ce qu'elle commence à faire des fugues. Là sa vie avait changé. Non seulement elle pouvait se débrouiller seule mais en plus, elle était capable de le faire avant que son père ne s'en mêle... Même si dans quelques situations, c'était impossible. Alors parfois, lorsqu'une personne voulait venir l'aider, elle se mettait en colère car elle voulait le faire elle-même. Heureusement, avec le temps et beaucoup de maturité, elle avait commencé à accepter l'aide que les gens lui donnaient, sauf si c'était en rapport avec l'argent.

Noamie soulagée de voir le jeune homme venir à sa rencontre. Au moins, tout n’était pas perdu dans ce monde cruel. En plus, il semblait bien sympathique, celui-ci… malgré qu’elle préférait rester sur ses gardes, comme d’habitude. Elle était comme ça depuis qu’elle était enfant. La plupart des autres jeunes ne voulaient devenir ami(es) avec elle que parce qu’elle avait de l’argent. Finalement, ses parents préférèrent lui faire les cours à la maison. Vers ses 14 ans, la plupart des mecs voulaient sortir avec elle seulement parce qu’elle était jolie, sans la connaître. Quelle vie. Et de toute façon, la plupart étaient des crétins plus mous que des vieilles poupées. Peut être que cette fois, ça sera différent dans ce pensionnat. Elle regarda Nathaniel un moment. Et lui dans tout ça ? Est-ce que c’était toujours lui qui venait chercher les nouveaux venus ? Ou bien ils y avaient d’autres jeunes qui le faisaient aussi ? Enfin, si c’était seulement les pensionnaires qui faisaient cela, où s’en allait le monde maintenant ! Ce n’est pas leur rôle de faire ça, ils devraient engagés du personnel !

Même si le jeune homme devant elle semblait bien sympathique [Ahah n__n], elle se doutait que c’était comme ça à chaque fois… enfin, peut être pas pour lui mais tout le monde. Ça devait être épuisant de devoir supporter toutes ses nouvelles personnes chaque jour. D’autant plus que sans doute ils y en avaient qui étaient détestables… Mais bon, elle n’y pouvait rien et ce n’était sans doute pas elle qui allait pouvoir changer ça. Elle reporta son attention sur le jeune homme et remarqua – se souvenu plutôt- bien vite que son uniforme… n’était plus vraiment un uniforme. Elle repensa aussitôt au sien. Juste l’idée de porter des vêtements obligatoire la décourageait, elle qui aimait tellement l’originalité. Sans doute qu’elle allait se trouver des ami(es) comme elle et qu’ils allaient partirent un club de marginaux… Ou tout simplement faire comme ce joli jeune homme, tout simplement ne pas appliquer le règlement. Sans doute qu’il n’aimait vraiment pas les règlements et encore moins les vêtements imposés. Serais-ce un rebelle ? Sans doute, même si Noamie ne jugeait pas vraiment les personnes la première fois qu’elle les rencontrait, où même les voyaient. Elle ne leur donnait pas même des surnoms –juste après plusieurs rencontres amicales ou non-.

Enfin, le jeune homme lui avait adressait la parole d’une façon polie et amicale. Pendant un moment, elle souhaita qu’il ne soit pas du genre « fils à papa » mais vu comment il parlait après, il était loin d’en être un. Noamie avait accepté son aide, d’autant plus qu’elle avait déjà lancé une moquerie à Nathaniel… et celui-ci semblait avoir prit part au jeu, lui répondant avec un sourire et lui faisant une courbette. Très intéressant… et plutôt charmant même. La jeune fille eut un petit sourire en coin à la réponse de Nathaniel. Enfin quelqu'un avec les mêmes manières qu'elle. Elle aurait pu rire à la dernière phrase du jeune homme mais elle trouva préférable de garder ce rire pour elle-même. Après tout, s'il ne voulait pas se faire passer pour son père, c'était quelque chose que personne n'avait envie. Au moins celui-ci sembla trouver cette situation.. Amusante. Peut être.

"Je vois.. Dans ce cas, ne me dis pas ton nom de famille et le problème sera régler."Dit-elle avec un petit sourire amusé.

La jolie [XD] Californienne se mit en marche, suivant Nathaniel en direction des escaliers avec un sourire.

"Avec joie, monsieur."

Elle aussi, elle savait jouer à ce jeu là. Ce n'était pas méchant, c'était un peu par politesse ironique. Et presque tout le monde savait y jouer, on dirait bien. Au début, c'était un peu silencieux entre eux, la jeune fille regardait autour d'elle, admirant secrètement l'établissement qui s'offrait à eux. C'était vraiment magnifique ici, et vraiment très, mais très très grand. Sans doute parfais pour arriver à se perdre ou même se cacher d'une personne détesté ou collante... Elle posa ses yeux vers les escaliers lorsque la voix masculine de Nathaniel la fit revenir sur terre. Noamie posa ses yeux verrons sur lui.

"C'est vrai. Je viens de la Californie... Et pour ce qui est de l'honneur d'avoir rejoins vos rangs, c'est surtout plus parce que dans la vie, les parents riches finissent toujours par trouvé un moyen de se débarrasser de leurs agneaux. Faut croire que je n'ai pas évitez cette tradition. La routine quoi."

Elle eut un petit sourire... triste ? Pas vraiment. Plus déçue mais sincère. C'est vrai, elle avait eut de la peine, mais à quoi bon rester en arrière alors qu'elle était maintenant libre. Ne voulant pas créer un silence entre eux, elle continua:

"...Et toi ? Je paris que t'es parents voulaient que tu sois classé comme élève modèle..?"

La plupart du temps, c'était presque ça... mais parfois, il y avait des exceptions, comme elle. Et encore beaucoup d’autres situations aussi semblables les unes des autres, aussi pénibles… Mais c’était encore pire lorsque les parents réussissaient et qu’après, il envoyaient leur enfant dans un autre monde, délaissé à leur triste sort.

_________________

»XA MXIXS U P P O S E DXT OXB EXH A P P Y ?
WITHXALLXIXEVERX WANTED,XITXCOMESXWITHXAXPRICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone-center.niceboard.com/index.htm
Nathaniel Nightwish
Hôte
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 29
Localisation : Trouvez moi pour le savoir...
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Mar 10 Avr - 0:20

Nathaniel avait pris la grosse valise de Noamie et se dirigeait vers les escaliers, suivi de la jeune fille. Faisant montre de sa bonne humeur, les deux juenes gens s'étaient mis à discuter. Nat' n'était habituellement pas le genre à se lancer dans de grandes discussions avec des gens qu'il ne connaissait pas. Mais rien que le fait d'avoir pu passer un bon après midi en dehors des murs de l'école avait boosté son moral. Et puis Noamie avait l'air sympa. Elle était différentes des filles à papa qu'il cotoyait habituellement, alors il n'allait pas se plaindre du changement. Pour le moment la jeune fille n'avait fait que marquer des points envers le l'ado. Elle ne s'habillait assurément pas comme une petite snobinarde endimanchée, refusait qu'il la vouvoye et avait ne parlait pas non plus comme si elle récitait un dictionnaire. C'était assez relaxant.

Les deux prirent donc la direction des escaliers, seul moyen d'atteindre les chambres. Il remarqua que Noamie regardait parout autour d'elle, impressionnée par le décor. C'est vrai qu'au départ les nouveaux trouvaient toujours les lieux impressionnants, à moins d'avoir grandis dans un chateau bien sûr. Mais on s'y faisait très vite et au bout d'un moment cela devenait même lassant. Enfin ça avait été le cas pour lui. Bien qu'il soit d'une bonne famille, comme on dit, il n'était pas porté sur le luxe. Bon d'accord, il n'aurait certainement pas envie de dormir dans une poubelle ou un carton, comme un clochard, mais tout cet étalage de richesse ne lui plaisait pas particulièrement. Et puis quel interêt d'avoir une école aussi grande qu'un chateau quand on n'était même pas capable de payer un portier. Ce n'était pas la première fois qu'il jouait le guide touristique pour de nouveaux arrivants. Il devrait penser à demander un salaire pour ça, ou un truc dans le genre. Après tout ce n'était absolument pas son rôle de conduire les petits nouveaux à leur chambre. Enfin heureusement que les chambres étaient prêtes elles au moins. Il n'aurait pas fallu qu'on lui demande en plus de courir chercher une femme de ménage en plus de tout le reste, il n'était pas coursier.

Enfin bref, les deux jeunes gens se dirigeaient vers les chambres en discutant. Nathaniel avait eu raison, Noamie ne venait pas du Japon, mais de la Californie. Hé bien, ses parents n'avaient reculé devant riens pour se débarasser de leur progéniture apparement. Lui au moins avait eu la chance de rester dans son propre pays, ce qui facilitait grandement ses démarches. Même s'il se retrouvait à l'autre bout du pays, il pouvait toujours s'arranger. Tandis que les nombreux élèves venant d'autres contrées rencontraient parfois des difficultés. Et puiscontacter ses amis ou sa famille quand on changeeait de continant ce n'était pas facile. Lui même n'avait pas pu garder de contact régulier avec ses anciens amis. Enfin, il faut dire aussi que son paternel n'y avait pas été pour rien. Il avait été jusqu'à faire surveiller son courier les premiers temps de l'arrivée de Nat' dans le pensionnat. Quand il l'avait su, la colère qu'il avait eu avait fait le tour de l'école. A cette époque il n'était encore qu'un petit nouveau, mais son tempéramment de feu s'était vite fait une renommée.

Noamie n'avait pas l'air particulièrement triste d'avoir été envoyée loin de chez elle, mais plutôt déçue. Nathaniel se dit que lui n'avait sûrement pas été triste de quitter sa famille, loin de là. L'ambiance qui régnait chez lui ne lui manquait absolument pas. Mais devoir quitter ses quelques amis du jour au lendemain, l'avait tout de même contrarié. Après tout, ceux qu'il pouvait appeller ami n'étaient pas si nombreux que ça. Enfin, c'était la vie et il s'y était fait. L'américaine - hé oui, Nat' avait enfin trouvé un petit surnom pour la jeune fille - lui demanda ce qui lui valait à lui aussi l'honneur de se retrouver dans ce pensionnat.

" Elève modèle ? Pas vraiment. C'est surtout au niveau des fréquentations que ça coinçait. Un gosse de riche qui traîne avec des gamins du quartier populaire, ça plaisait pas à mon père. Surtout quand .. "

Il s'arrêta, se rendant compte de ce qu'il allait dire. L'américaine n'avait pas besoin de savoir ce genre de détails. Ce qui s'était passé lorsqu'il habitait encore de l'autre côté du pays faisait parti du passé. La jeune fille n'avait pas besoin d'en savoir plus. Et en ce qui concernait sa scolarité, c'était vrai. Nathaniel quand il prenait la peine d'étudier pouvait avoir de très bon résultats, mais comme il ne prenait que rarement cette peine, il restait parmi les élèves moyens. Il restait dans la moyenne, histoire de ne pas avoir trop de problèmes en plus de ceux qu'ils avait déja, mais n'en faisait pas plus. Et tant que ses notes n'étaient pas catastrophique son père n'était pas sur son dos, alors il ne perdait pas grand chose dans l'histoire.

" Enfin bref, il m'a envoyé ici pour que je devienne 'un adulte responsable avec de bonnes fréquentations et non pas un voyou des bas quartiers'. Il voudrait que je devienne comme lui, mais bon il peut toujours attendre, ça ne risque pas d'arriver. Moi ce que je veux c'est devenir basketteur profesionnel, aucun rapport avec la finance et toutes les mondanités.
Et toi ? Tu voudrais faire quoi plus tard ? "


Décidément Nathaniel était d'humeur bavarde. C'était sûrement dû au fait que Noamie était sympathique et qu'elle changeait des clientes qu'il devait parfois supporter malgré son envie de les planter sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noamie Thomas
Co Admin et pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 27
Localisation : Pourquoi tu vas pas voir dehors si j'y suis ? :p
Rang : Pensionnaire
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Mar 10 Avr - 2:57

C'était seulement une des rares fois que la jeune fille rencontrait un gars qui ne semblait pas : soit un obsédé, soit un : Ah je m'aime ! Enfin, elle ne connaissait pas encore Nathaniel mais en faite, elle espérait qu'il n'allait pas changer de comportement, pour le peu de caractère qu'elle connaissait de lui. C'était étrange car la première fois qu'elle rencontrait quelqu'un, elle ne faisait pas trop de social avec cette personne… Elle était plus du genre indépendante et sur ses gardes. Mais parfois, il y avait des exceptions. Pour l'instant, deux seulement. Un ami d'enfance et peut être Nathaniel. Tout dépendra de la tournure des évènements par la suite de leur rencontre. Pour le moment, elle le trouvait... Sympathique. De plus qu'il portait la grosse valise.

Noamie dès qu'elle était arrivée, avait tout de suite vu la splendeur et la grandeur du pensionnat de l'extérieur. Elle se doutait bien que l'intérieur serait sans doute beaucoup plus spectaculaire. Et elle avait raison. Lorsqu'elle était entrée, tout lui avait semblé tellement beau... même si elle était un peu trop en colère pour le remarquer sur le coup mais maintenant qu’elle reprenait son calme et qu’elle pouvait enfin ouvrir grand les yeux sur ce qui l’entourait… Wouah. C’était vraiment grand et admirable. L’éclairage était parfait, ce qui faisait ressortit les tableaux sur les murs. Certes, sa maison était un peu comme ça –son ancienne maison finalement-. Elle se souvenait encore du plancher en céramique, des grandes statues que sa mère aimait tant ainsi que ses propres tableaux… C’est sur, son hall était moins grand que celui-ci, et sans doute moins classe. En faite, toute sa maison était grande, elle avait toujours été habituée ainsi mais vue qu’elle n’avait jamais vécue ailleurs, en plus qu’elle faisait les cours à la maison… faut dire qu’elle n’en votait pas souvent, des bâtiments comme celui-ci. Elle l’ignorait mais en ce moment, elle avait l’air d’une jeune fille qui explorait des contrées inconnues, avec une petite lueur dans les yeux.

C’était un des rares problèmes de devoir rester enfermer dans une demeure. La maison était grande, mais l’ennuie l’était encore plus. La jeune californienne ne sortait que pour allé prendre ses cours d’équitation, ses cours de soccer… et parfois, lorsque sa mère l’emmenait avec elle pour ses nombreuses expositions. Même que son père l’avait emmené à son hôpital pour lui montrer la joie d’être chirurgien. Bien sur, elle n’y était jamais retourné car la jeune fille avait passé son temps à se promener et à demandé au gens où était leurs bobos. Tout cela avait bien gêner son père, naturellement. Alors le fait de pouvoir enfin sortir sans devoir être surveillé continuellement, c’était terriblement plaisant et relaxant. Avant, elle allait à l’école public pour enfant riche… mais ses parents avaient préférés la retirés pour parfaire son éducation eux-mêmes. Pourtant, elle était bien avant… Une chance qu’elle avait eut, elle n’avait jamais déménager. Mais encore, elle qui aimait tant découvrir de nouveaux endroits…

Heureusement pour elle, elle allait pouvoir commencer une nouvelle vie au pensionnat. Elle était toujours fâchée contre ses parents qui avaient prit la décision sans elle et surtout qu’ils ne lui avaient pas laissés le temps de faire ses adieux à son frangin –ce qui restait de lui dans sa chambre…- Mais le fait de pouvoir être libre et de ne plus avoir à supporter leurs caprices… c’était une véritable délivrance dont elle ne se plaignait pas. À part sa chambre et ses souvenirs, elle ne perdait pas grand-chose comparé à certaines personnes. Elle n’avait pas vraiment d’ami(es) sincère. Le seul était partit il y a bien longtemps alors. Elle espérait peut être s’en faire ici… Bref, elle reporta son attention sur Nathaniel alors qu’il répondit à son tour à la question du « pourquoi je suis rendu ici ».

Ah, les parents et les ami(es) de leur enfants. C’était un problème très courant maintenant. Elle, elle était devenue amie avec la fille de leur gouvernante vers l’âge de 8 ans, mais sa mère l’avait renvoyée parce qu’elle disait que ça fille empoisonnait l’univers de Noamie. Très cruelle et vraiment stupide. Une autre chose que la jeune californienne n’avait pas pardonnée à sa mère. Mais ce que le jeune homme lui racontait, ce n’était pas pour « l’amitié » mais autre chose que la jeune fille compris très rapidement.

"Je comprend ce que tu veux dire. Et je ne te forcerais pas à en parler."Répondit-elle avec un petit sourire en coin.

S’il n’avait pas envie d’en parler, c’était à lui de le décidé. Elle n’avait pas à se mêler de ce qui ne la regardait pas. D’autant plus qu’elle, elle ne raconterait sans doute pas trop de chose sur elle-même, sauf si c’est de choses qu’elle aime parler. Sinon, elle est aussi difficile à cerner qu’un renard dans une forêt. Elle écouta la suite du jeune homme tout en continuant de marcher, regardant le sol. Il lui posa une question qui la surpris. Ce qu’elle voudrait faire plus tard..? Elle n’y avait jamais vraiment songé. C’était pas facile lorsqu’on se faisait poussé tout le temps. Elle hésita un peu et puis dit d’une voix douce :

"Oh tu sais... j'ai encore l'avenir devant moi pour y penser... Quoique... j'aimerais peut être pianiste.. ou mieux, journaliste. Malgré que mes parents me préfèreraient dans un cabinet, avocate ou psychologue...Comme tout les parents quoi..."

Oh que oui. Elle aimerait beaucoup. Lorsqu'elle jouait du piano, c'est comme si elle s'enfermait dans sa propre bulle, dans son univers. La musique, elle aimait bien. Être journaliste ? C'était encore mieux. Elle voyait le monde à sa façon et puisqu'elle détestait mentir, elle serait prête à tout pour découvrir autre chose... sans, naturellement, détruire l'intimité d'une personne. Mais ça, c'était différent. Mais ses parents n'étaient pas tellement d'accord, pour eux être pianiste, c'était synonyme de ne pas gagner beaucoup d'argent. Au moins, ça permettait de faire quelque chose qu'elle aimait.

_________________

»XA MXIXS U P P O S E DXT OXB EXH A P P Y ?
WITHXALLXIXEVERX WANTED,XITXCOMESXWITHXAXPRICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone-center.niceboard.com/index.htm
Nathaniel Nightwish
Hôte
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 29
Localisation : Trouvez moi pour le savoir...
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Ven 13 Avr - 6:00

Nathaniel et Noamie discutaient tranquillement pendant que le jeune l'escortait à sa chambre. Pour une fois qu'il n'était pas obligé de parler pour faire plaisir à une cliente mais juste parce qu'il en avait envie, c'était plutôt rare. Ce qui était encore plus rare c'est qu'il n'avait encore rien dit de vexant ou autre pour la jeune fille. Habituellement les filles à papa lui tapaient sur le système et même s'il devait se montrer relativement aimable avec ses clientes, rien ne l'empêchait d'être vexant envers celles qui ne fréquentaient pas le cercle d'hôte. Il paraissait que son caractère bougon faisait parti de son charme...Efin, si ça plaisait tant que ça aux filles il n'allait pas se plaindre non plus, même s'il ne comprendrait jamais vraiment les filles. Ce n'est pas non plus qu'il essayait aussi...

Enfin bref, l'ado rebelle par excellence papotait gentiment avec la nouvele arrivante. Les deux parlaient de choses banales - pourquoi t'es là ? les trucs du genre - et Nathaniel pour une fois se montrait aimable sans se forcer. L'américaine n'avait pas l'air du genre potiche ou crétine, ce qui l'agaçait au plus haut point. Il détestait les gosses de riches crétins qui pensaient que tout leur était acquis simplement du fait de leur naissance. C'était complètement stupide aux yeux de l'ado. Si quelqu'un voulait quelque chose il devait le mériter, et c'est bien pour cela qu'il s'entrainait si durement pour devenir un jour un grand basketteur. Car ce n'était pas grâce à l'argent de sa famille qu'il pourrait faire un jour parti des grands, et même si cela avait été le cas, il n'en aurait pas voulu. Il voulait être récompensé de ses efforts en devenant le plus grand et il n'y avait aucun raccourci dans la route vers le sommet. Enfin ce genre de choses ne s'appliquait pour lui que pour ce qu'il considérait comme important. Ainsi donc, tout ce qui n'était pas directement relié avec ses rêves entrait soit dans la catégorie inutile mais plaisant - son rôle d'hôte, sortir avec des 'proies' faciles - ou inutile et chiant - sa scolarité, ses parents, à un certain niveau.

Lorsque Nathaniel expliqua à la jeune fille pourquoi il se retrouvait au pensionnat, tout en passant certains détails, la jeune fille lui répondit qu'elle comprenait et qu'elle ne le forcerait pas à en parler. De toute façon ce n'était pas comme si elle avait les moyens de le forcer non plus. Il regarda l'Américaine se demandant si elle avait vraiment compris ce qu'il n'avait pas dit, si elle avait réussi à lire entre les lignes. A en croire par le petit sourire en coin qu'elle arborait, elle devait avoir saisi au moins une partie de ce qu'il n'avait pas dit de vive voix. Enfin une fille intelligente ! ( pas taper pas taper XD) La plupart de celles qu'il fréquentait n'aurait sûrement pas compris avec si peu. Enfin il doutait tout de même que l'Américaine ait tout saisi mais c'était déja ça. Il allait peut être pouvoir bien s'entendre avec elle.

Il continuèrent de discuter et enchainèrent sur ce qu'ils feraient plus tard. Lui voualit être basketteur profesionnel, c'était son rêve et le cauchemard de ses parents. Pourtant il avait un frère ainé qui uivait déja la route tracée par leur père. On pourrait donc penser que cela suffirait. Mais non, il fallait que le cadet soit comme son frère, un mouton bien docile qui ferait ce que dicterait leur père. Il faudrait qu'il abandonne ses rêves pour suivre les ambitions égoïstes de son paternel ? Il avait refusé ce chemin, avant même de savoir tout ce que cela impliquait d'être le fils de son père. Il ne voualit pas jouer à l'homme d'affaire propre sur lui. Il voulait être libre et voler de ses propres ailes. Il voualit être basketteur et rien ne l'en empêcherait, pas même son père. Surtout pas son père. S'il pouvait respecter en quelque sorte l'homme pour le travail acharné qu'il avait prodigué pour monter son empire, et conquérir sa mère ( on lui avait souvent raconté l'histoire damour de ses parents ), il ne pouvait pas se résoudre à devenir comme lui. Et puis, l'attitude de son père en veillisant était devenue moins respectacle. Quels parents forceraient leur enfant à suivre une voix qui n'était de toute évidence pas la sienne ? La sienne apparemment -_- Enfin, c'était plutôt classique chez les familles riches, mais n'en effaçait pas moins l'amertume. S'il était né dans une famille ordinaire, il aurait certainement pu devenir ce qu'il souhaitait sans problème. Enfin, à quoi bon s'appesantir sur des sujets qu'on ne pouvait changer.

Noamie répondit à sa question sur ce qu'elle voulait faire plus tard d'une voix douce, comme si elle n'était pas vraiment sûre d'elle. Pianiste ou journaliste ? Choix assez intéressants et comme elle l'avoua elle même, en total contradictions avec ce que ses parents choisiraient pour elle. Comme d'habitude. Tout les parents étaient les mêmes, apparement, les siens ne faisaient pas exception. Il était vrai aussi qu'elle avait tout l'avenir pour y penser, ce qui n'était pas son cas à lui. Il savait que dès sa sortie d'école, son père tenterait de lui faire suivre ses pas, malgré le nombre de fois incalculables où il avait clairement refusé. On devinait facilement de qui Nathaniel avait hérité son caractère entété. Ce n'était pas la douce et obéisante ****** qui aurait pu lui léguer ce trait de caractère. Et en un sens, même s'il aimait sa mère, il était heureux de ne pas avoir le même caractère qu'elle, car sinon il n'aurait rien été de plus qu'un double de son frère aîné. Celui-ci était le fils modèle, jamais un mot déplacé, jamais il ne s'était opposé à leur père. Tout l'opposé de Nathaniel en somme.

" Pianiste ? Tu sais bien jouer alors ? Mes parents m'ont forcé à prendre des cours quand j'étais enfant, j'ai vite arêté. En fait le prof ne voulait plus de moi. Je passais plus de temps à faire l'idiot qu'autre chose. Je ne sais même pas si je serais encore capable de sortir une note correcte. "

Si ses parents ne l'avaient pas forcé il aurait peut être pu y prendre plaisir, mais les simples leçons ne suffisaient pas à son père. Comme à son habitude il avait fallu qu'il pousse son fils, à essayer d'en faire le meilleur. Alors Nathaniel du haut de ses 8 ans avait fait comme il faisait toujours, il refusa de faire ce que son père voulait de lui. Jouer pour le plaisir, même si ce n'était pas trop son style, il pouvait s'y faire. Mais devenir un virtuose juste pour impressionner la société ? Non merci, aurevoir et à jamais. Depuis il n'avait plus touché un piano. Il ne savait même pas s'il serait encore capable de jouer quoique se soit.

" Je crois qu'il y a un piano dans la salle de musique, si tu as envie de jouer. Il n'y a pas beaucoup de monde qui l'utilise vraiment, c'est juste pour la frime je pense. Genre 'oh regardez notre école a un beau piano \o/ ' . Toute façon dans le coin, la plupart du temps tout est juste pour la frime. "

On ne pouvait pas dire que Nathaniel faisait grand cas de la réputation de l'école. Mais en même temps cela s'appliquait à tout et pas seulement à l'école. L'ado se fichait souvent de la réputation de quelqu'un ou quelque chose. Ce qui comptait c'était ce que lui en pensait, pas ce que les autres pouvaient en dire. C'était d'aileurs une des choses qui avaient le plus exaspérer son père, sa façon de ne se fier qu'à son propre instinct, habitude que son père attribuait 'aux gens du commun'. Mais lui préferait être considéré comme un de ces 'gens du commun' plutôt que d'être un pinguin endimanché comme son père ou les gens de la 'haute société'.

Il eut soudain une idée et se tourna vers Noamie un grand sourire aux lèvres.

" Tu me joueras un morceau un de ces quatres ? Histoire de me remercier d'avoir porté ta valise et tout. Ca fait longtemps que je n'ai pas entendu un vrai morceau de musique au piano. Y en a bien qui s'y essayent mais le résultat est pas toujours très réussi. Alors, c'est d'accord ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noamie Thomas
Co Admin et pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 27
Localisation : Pourquoi tu vas pas voir dehors si j'y suis ? :p
Rang : Pensionnaire
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Sam 14 Avr - 1:04

C'était assez étrange comme sensation pour la jeune californienne. Étrange et nouveau. C'était la première fois -enfin, depuis un long moment- qu'elle pouvait parler librement avec une nouvelle personne. D'autant plus qu'elle était toujours un peu... discrète lors de ses rencontres avec d'autres gens. Disons qu'elle n'était pas vraiment une habituée de ce genre de chose. Elle se faisait des ami(es) assez facilement pourtant... Bah, ce n’était pas grave et elle n'allait pas s'en plaindre. Pour une fois que sa mère n'était pas entrain de lui dire : "Mais qu'est-ce que tu as encore fais, Noamie ! Tu t'es liée d'amitié avec un pauvre enfant pauvre de la rue ?" Et blablabla... C'était très injuste la façon dont sa mère traitait les nouveaux venus, d'autant plus que cela empêchait la jeune fille d'avoir une enfance normal, grandir avec d'autre enfant. Le seul gamin que sa mère avait accepté pour sa fille c'était son voisin, du même âge qu'elle lorsqu'elle était toute jeune. Ses parents avaient de l'argent, voilà pourquoi. Heureusement, il faisait des activités avec elle comme de la danse sociale, histoire de ne pas trop s'ennuyer toute seule.

Mais bon, tout ça était de l'histoire ancienne. Il avait déménagé et les seules fois qu'ils se voyaient avant c'était dans une des maisons car les parents de Noamie l’avaient retiré de l'école public... et peu de temps après, les parents de son compagnon en firent de même eux aussi. Avec qui est-ce qu'on peut se lié d'amitié dans sa propre maison ? Pas avec les domestiques en tout cas, ça tourne toujours au vinaigre avec ses parents dans le décor. Ça devait être la meilleure raison pour laquelle la jeune fille avait du mal à s'attacher, ou à vouloir s'attacher. La séparation d'une personne qu'on aime est toujours difficile. Pour ça, elle le sait trop bien. Mais en ce moment, tout semblait bien se dérouler. Plus les secondes -minutes- passaient, plus elle se mettait à l'aise grâce à Nathaniel. Déjà qu'elle commençait à redevenir de bonne humeur vu l'épisode de tout à l’heure, à son arrivée…

Enfin, une bonne discussion entre adolescent. Le moment ne pouvait pas être mieux choisis. Elle n’avait qu’à espérer que les autres personnes étaient aussi enthousiastes que Nathaniel, autant les garçons que les filles. Noamie abordait un joli petit sourire. En ce moment, elle se sentait bien. Comme si pendant toute sa jeunesse on l’avait écrasé d’un poids de responsabilité et maintenant la voici, elle se sentait libéré de ce poids… légère. Impression très agréable. Elle eut aussi un sourire après la réponse de Nathaniel au sujet de son arrivé ici. Oh que oui, elle avait compris. Même très bien. Peut être que ce n’était pas exactement la même chose mais elle avait l’idée… Mais bon, elle n’allait pas le traiter d’obsédé pour si peu, elle ne le connaissait même pas (XD)!
Ensuite vint la question fatale et piège en même temps. Ce qu’elle voudrait faire plus tard ? Aïe. Lui, il voulait devenir basketteur professionnel. C’était un chouette métier ça. En plus qu’elle le verrait bien faire ça vu sa carrure athlétique. Déjà qu’elle n’était pas très grande, il l’a dépassait sans problème, environs vingt centimètre de plus ? Mais elle… qu’est-ce qu’elle voudrait faire c’était autre chose. Elle n’y avait jamais vraiment pensée car avec qui elle aurait pu en discuté ? Ses parents ? Jamais de la vie ! Tout ce qu’ils attendaient d’elle c’était son obéissance et de savoir qu’elle allait avoir beaucoup d’argent plus tard. Comme si l’argent faisait le bonheur. Bon, c’était pratique mais dans la vie, il fallait avoir autre chose. Faire avec ce qu’on a, c’était la devise de Noamie. Ce n’est pas en devenant avocate ou psychologue qu’elle allait faire une remonté dans son avenir. Si elle n’aimait pas ça, alors ça ne servait à rien de continuer dans cette voix.

Pianiste, c’était peut être plus un divertissement qu’un métier. Elle en jouait depuis l’âge de cinq ans, un des rares cours qu’elle aimait bien. Mais côté vrai métier, journaliste collait bien. Non mieux, journaliste pour les arts. Quelqu’un qui va voir les musiciens en arrière scène, la personne qui est choisit pour aller en les expositions de peinture, etc. Ça c’est vraiment ce qu’elle aimerait faire. D’autant plus qu’elle était pas mal en français et qu’elle aimait beaucoup écrire, pourquoi pas ? Elle aimait les arts, la musique surtout. Elle avait une connaissance générale sur le domaine artistique, par chance. Lorsqu’elle avait encore la chance d’aller dans une école publique, il avait un petit journal tenu par des élèves et des enseignants. La jeune fille en faisait partie, pour son grand bonheur. Maintenant qu’elle était plus vieille, elle se doutait bien qu’en sortant d’ici, elle allait se diriger vers ce monde là… ce qu’elle attendait avec impatience. Malgré qu’elle pouvait changé d’avis, un de ces jours. Néanmoins ce n’était pas son genre.

Le jeune homme semblait porter de l’intérêt au fait qu’elle sache jouer du piano. Elle eut un sourire amusé à ses propos du fait qu’il passait plus de temps à faire l’imbécile dans les siens. Au moins, ils les avaient commencés, ses cours… Peut-être pas finis mais c’était déjà un début. Le prof ne voulait plus de lui ? Et bien ! Cela l’étonna un moment, elle qui le trouvait si charmant… mais peut être qu’il était un véritable cauchemar sur deux pattes étant plus jeune.

"J’imagine déjà la scène : un jeune gamin terrorise son professeur de piano."Dit-elle avec un petit rire clair. Elle rajouta :"Tu sais, c’est pas parce que ça fait un baille que t’a pas jouer que tu ne peux plus. Une fois qu’on apprend, c’est pour toujours. Parfois c’est loin dans notre mémoire… mais avec un bon coup, on peut s’en souvenir rapidement."

Ça, elle l’avait dit avec un joli sourire moqueur, ce qui semblait la rendre malicieuse. À croquer même, avec ses yeux pétillants. Noamie avait apprit avec beaucoup de temps. Elle n’était pas la meilleure, mais elle pouvait sans problème jouer des morceaux complexes. Elle n’avait jamais arrêter de jouer et pourtant –sans l’avoir avouée à Nathaniel- elle avait elle aussi donnée du trouble à son professeur. Une femme d’ordinaire patiente et calme… elle avait presque fait un excès de stresse. Dommage, la jeune Noamie l’aimait bien. Le jeune homme rajouta ensuite qu’il y avait un piano dans la salle de musique. Et bien qu’elle nouvelle ! Elle qui ne savait même pas qu’il y avait une salle de musique dans ce pensionnat. Elle venait d’apprendre deux choses en une.

"Et bien j’en apprend des trucs aujourd’hui. On dirait que j’ai eu de la chance de tomber sur toi."Lança-t-elle en lui faisait un petit sourire. "Je vais sans doute aller faire un petit tour de ce côté… mais pas avant que j’aille ranger mes choses. Je n’ai pas envie de te faire endurer la lourdeur de ma valise toute la journée."

Déjà qu’elle ne le connaissait pas encore, elle n’allait pas profiter de lui et de sa force physique pour le reste de la journée… quoique… naaa, c’était pas sympa. Et lui non plus, il n’allait sans doute pas vouloir alors autant pas se faire un ennemi maintenant. Et elle avait hâte de voir à quoi ressemblaient les chambres. Elle voulait se mettre à l’aise, se sentir mieux… C’est à ce moment précis que Nathaniel ajouta une chose qui laissa Noamie perplexe un moment. Lui jouer un morceau ? Pour le remercier d’avoir porter sa valise. C’était du chantage ou quoi ! Elle eut un petit sourire en le voyant sourire à son tour. Il fallait qu’elle soit tombée sur un gars gentil avec un sourire mignon.

"Euh, j’en sais rien… pourquoi pas ? Et moi qui croyait qu’un simple merci allait suffire."Rajouta-t-elle moqueusement.

Bah quoi ? Une fille peut toujours s’essayer. Parfois, ça porte fruit.

_________________

»XA MXIXS U P P O S E DXT OXB EXH A P P Y ?
WITHXALLXIXEVERX WANTED,XITXCOMESXWITHXAXPRICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone-center.niceboard.com/index.htm
Nathaniel Nightwish
Hôte
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 29
Localisation : Trouvez moi pour le savoir...
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Lun 16 Avr - 4:19

Nathaniel aimait bien discuter avec l'Américaine. Elle était plutôt cool, sympa, avait du répondant et n'était pas du genre potiche non plus. Alors forcément, pour une fois que Nathaniel croisait quelqu'un qui ne criait pas 'bourgeois guindé' à 10km à la ronde, il profitait de l'occasion. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'ado rebelle n'était pas tout le temps grognon...ok il était souvent grogon...Bon d'accord il était grognon la majeure partie du temps -_- Mais c'était normal aussi, fallait voir l'ambiance de l'école aussi. Rien que sa tenue vestimentaire choquait, alors forcéent comment être de bonne humeur quand on passait son temps à se faire réprimander. Et puis, il était un adolescent normal, bien sûr qu'il aimait bien pouvoir discuter de temps en temps. Mais discuter normalement, pas parler chiffons ou autres trucs du genre, comme il devait parfois le supporter avec ses clientes.

Enfin bref, Nathaniel était en pleine discution avec Noamie et en était plutôt content. Il passait vraiment un bon après-midi, bien tranquille. Plus rien ne pourrait gacher sa journée maintenant, pas même le directeur-adjoint qui semblait avoir un radar spécialement ajusté sur sa fréquence. C'était forcément ça, sinon comment expliquer le fait qu'il sache toujours exactement où trouver l'ado et s'il avait quelque chose à se reprocher. Bon d'accord, Nat' avait toujours plus ou moins quelque chose à se reprocher. Ce qui était pour lui sans importance, se revélait souvent être une entorse au règlement d'une manière ou d'une autre. Mais ce n'était pas de sa faute tout de même si le pensionnat avait un règlement aussi pourri. Enfin, il aurait déja fallu qu'il commence par lire le règlement, ça aurait sûrement aidé dans l'affaire. Mais bon, ça ne lui disait toujours pas comment son adjoint adoré faisait pour le localiser au mètre près.

Leur discussion dériva bientôt sur le thème du piano. Il avoua avoir pris des cours étant enfant, mais comme toujours son père avait tout gaché. Y avait-il une chose que son père n'ai pas ruiné ? Hum... Bah oui, le basket ! C'était bien la seule chose pour laquelle son enthousiasme n'avait jamais diminué. Et quoiqu'en dide son père, il n'avait jamais renoncé à sa passion si peu bourgeoise. Etre bon en sport, ça passait, mais vouloir devenir professionnel ? Problèmes en perspective. Enfin, ce n'est pas comme si ça allait stopper l'adolescent. Il avait toujours fait à sa guise et ce n'était pas prêt de changer maintenant. Il avait décidé de faire du basket son avenir, et rien ne l'en empêcherait, pas même son père...surtout pas son père. S'il voulait un petit clône de lui même, il n'avait qu'à se satisfaire de son aîné. Pourquoi ne pouvait-il se satisfaire de son frère ? Surtout que Nathaniel n'avait jamais été interressé par l'empire financier famillial.

Bref, le piano ! Même si ça ne correspondait pas vraiment à l'image que les gens pouvait se faire de lui - et dont d'ailleurs il se moquait - il aimait assez écouter un bon morceau de musique, lorsqu'il était bien interprété. Il réussit à faire rire la jeune fille lorsqu'il déclara avoir été viré du cours à force de faire l'idiot. Noamie lui assura que le piano ne s'oubliait pas, que c'était un peu comme le vélo en somme. Il suffisait juste d'un bon coup de pouce pour se remettre en selle. En disant cela, la jeune fille avait un petit air malicieux qui la rendait assez mignonne. Il doutait tout de même être capable de sortir autre chose qu'une cacophonie monumentale. Enfin, de toute façon il préferait écouter que jouer. En dehors du sport, il était plutôt partisan du moindre effort.

Lorsqu'il annonca que l'école possédait un piano, Noamie déclara qu'elle était chanceuse d'être tombée sur lui, qu'elle apprenait des choses ainsi. Et qu'elle irait voir lorsqu'elle aurait posé sa valise, ne voulant pas lui faire endurer sa valise toute la journée. Même si pour lui, ce n'était pas si lourd que ça, il faut avouer que ce n'était pas pratique de se trimballer la valise partout dans l'école. Et de toute façon, lui aussi voulait poser sa nouvelle paire de basket dans sa chambre, avant d'être repéré par un responsable. Surtout qu'il se ferait certainement confisquer son achat, connaissant les responsables du pensionnat. Et comme il n'avait pas l'intention de lacher sa nouvelle acquisition, cela dégenererait sûrement en conflit ouvert, ce qui ne finirait certainement pas à son avantage. Lorsqu'il demanda à Noamie de lui jouer un morceau en guise de remerciement, celle-ci sourit à son tour, essayant de trouver une échappatoire.

" Désolée Ma Dame, mais je crains qu'un simple merci ne soit pas suffisant. Après tout cette valise est teeeeellement lourde. "

Disant cela, il afficha une petite grimace et traina les pieds, faisant semblant de peiner sous le poid de la valise.

" Votre humble serviteur que je suis [insérez une petite courbette XD ], vous serais éternellement reconnaissant si vous lui accordiez l'immense honneur de jouer pour lui. "

Nathaniel ne put s'empêcher de pouffer un peu en déclarant cela, c'était si éloigné de son caractère. Mais c'était amusant parfois de jouer ce rôle, surtout quand l'autre entrait dans le jeu de même. Ce n'était pas souvent qu'il rencontrait quelqu'un qui ne se prenait pas au sérieux et entrait dans son petit délire.

" Et si Ma Dame, le permet, je serais ravi de lui faire visiter les lieux. "

Il venait de se rendre compte qu'ils approchaient des chambres et étrangement il n'avait pas envie de quitter la jeune fille si tôt. Pour une fois qu'il trouvait une compagnie agréable qui n'impliquait pas ses devoirs d'hôtes, autant en profiter tant qu'il pouvait. En faisant visiter le pensionnat, il pourrait continuer à faire connaissance avec la jeune fille. Et il pourrait aussi lui montrer les coins sympas, ainsi que les coins à éviter. Et oui, même un pensionnat tel que Hanka avait des zones qu'il valait mieux éviter.


[si tu veux on peut enchaîner dans les chambres ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noamie Thomas
Co Admin et pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 191
Age : 27
Localisation : Pourquoi tu vas pas voir dehors si j'y suis ? :p
Rang : Pensionnaire
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   Sam 21 Avr - 4:37

[Ouaip Ouaip <33]

Noamie commençait à s'attacher au jeune homme -sans trop y faire attention d'une certaine façon-. Elle le trouvait très sympathique, plus que la plupart des personnes qu'elle avait rencontrées. C'était quelque chose de rare, pour la jeune fille, de devenir ami(es) avec une personne aussi rapidement. Bon, ami(es) était un grand mot. Pour l'instant ils étaient encore au début du stade "bonne connaissance". Mais vu la tournure des évènements, qui aurait pu se douter qu'ils ne deviendraient pas ami(es) ? Sans compter Noamie naturellement. Elle était plutôt étrange, cette jeune fille. Sympathique mais pourtant, elle n'osait pas trop laissé les autres s'approcher grandement de son entourage. Sans doute que c’était naturellement, n’empêche qu’elle aimait bien avoir de la compagnie. Elle espérait que son long séjour au pensionnat allait changer quelque chose pour elle.

Donc, nous disions que la jeune fille commençait à redevenir d’une joyeuse et plaisante humeur. Comme à son habitude quoi. Lorsqu’elle était toute jeune, il lui arrivait de se fâchée contre ses parents mais jamais bien longtemps –elle devait être trop jeune pour comprendre ce qu’ils avaient en tête- et après pas même dix minutes maximum, la jeune gamine revenait avec un sourire éblouissant aux lèvres. Même si maintenant c’était un peu différent, elle préférait régler tout ça avec une bonne discussion comme les adultes pour que le problème disparaisse. En ce moment, c’était assez différent. Elle ne pouvait pas vraiment régler de problème en discutant puisque le problème en question ne pouvait pas vraiment parler. Mais l’arrivé de Nathaniel avait tout régler avant que la tempête dans la jeune fille se sorte.

… Même qu’elle était très surprise d’avoir osée partager ses pensées futures avec le jeune homme. C’était tellement différent de ce qu’elle avait vécu qu’elle ne semblait plus trop comment réagir. C’était… plaisant. Pas d’être perplexe, mais de savoir qu’on pouvait facilement communiquer avec d’autres jeunes qui étaient rendus au même endroit qu’elle. Mais pour l’instant, elle préférait ne pas en dire plus sur elle. Elle ne se sentait pas encore totalement confiante dans cet environnement… Et même si Nat était vraiment joli garçon, elle préférait ne pas trop se fier aux apparences –même s’il paraissait vraiment gentil et drôle-.

Plus le temps passait, plus la journée s’écoulait, plus la jeune fille trouvait le garçon sympa. En plus, il avait réussit à la faire rire. C’était tout un exploit pour une première journée. On dirait que ça n’allait pas être trop difficile aujourd’hui. En plus, il lui avait dit qu’il avait déjà joué du piano. Ah ? Et bien on dirait qu’ils avaient un point de plus en commun, sans compter le « pas d’uniforme ». Peut être qu’il ne s’en souvenait plus, mais c’était facile à réapprendre à quelqu’un qui avait déjà joué auparavant.

Puis il lui avait dit qu’elle allait devoir jouer du piano en guise de remerciement. Elle avait hésité, ne jouant plus devant les gens depuis la mort de son frère… mais bon, pourquoi pas ? Il lui avait rendu un fier service lorsqu’elle venait d’arriver. Bah… elle ne devait pas être si lourde que ça, sa valise, finalement ? Surtout lorsqu’elle vit Nathaniel faisant semblant de traîner la valise comme si elle pesait plus d’une tonne…Elle eut un petit sourire amusée en coin, et secoua légèrement la tête, l’air de dire : Ah les hommes. Tous des gamins. Elle Le regarda et dit d’une voix malicieuse :

"Ah je vois. Dans ce cas, peut être que je devrais vous aidez à la transporter ?"

Elle rigolait bien sur. On pouvait clairement lire l’amusement dans ses beaux yeux verrons. Le jeune ajouta quelques paroles un peu trop « polis » pour être sérieuse et il rigola ensuite. Noamie lui donna un petit coup de coude amicale en grogna –gentiment- :

"O.K. Ça va. Je vais te jouer un morceau un de ces quatre."

La californienne lui fit un petit sourire. Elle le trouvait vraiment cocasse celui-là. Pas comme tout ses imbéciles que sa mère lui présentait il y a peu de temps avant. Sa chère maman avait décidé de commencer à chercher elle-même le bon mec pour sa vie future. Elle n’avait que dix-sept ans ! Ce n’était pas le moment de se chercher un futur mari ! Et de toute façon, elle n’était vraiment pas intéressée. Surtout pas par ceux que sa mère lui présentait. Tous des gosses riches et prétentieux. Non, elle aimait mieux les garçons drôles et qui avaient les mêmes goûts qu’elle… Mouais. Le jeune homme à ses côtés lui proposa de lui faire visiter les lieux, toujours d’une façon aussi polie.

"Pourquoi pas ? De toute façon, je n’ai pas envie de rester enfermé dans ma chambre tout le reste de la journée."

Oh que non. Il faisait tellement beau dehors ! Et le pensionnat était si énorme que si elle voulait terminer de le visiter un jour ou l’autre, elle devait bien commencer quelque part… et maintenant. D’autant plus qu’elle avait l’impression… de s’être attacher un peu à Nathaniel alors pourquoi s’en séparer maintenant alors qu’il pouvait lui faire visiter tout l’établissement d’un coup ? En plus que peut être, elle s’en ferait un ami si les évènements continuaient d’être agréablement surprenants.

_________________

»XA MXIXS U P P O S E DXT OXB EXH A P P Y ?
WITHXALLXIXEVERX WANTED,XITXCOMESXWITHXAXPRICE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zone-center.niceboard.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un pas vers ce nouveau monde.. [Réservé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir
» MI7 ? à la conquête du nouveau monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hanaka :: Pensionnat ~ Intérieur :: Hall d'entrée-
Sauter vers: